Erasmus à Toulouse

03 avril 2014

Partiels au revoir

PIC_1073PIC_1055

Salon du Chocolat                                                  Au Salon du Chocolat à Toulouse

PIC_1086PIC_1103

 

Un avion (500kg de chocolat)                                   Des artistes dans le musée

PIC_1112

Moi dans le musée

Une semaine de stress a finalement terminé. Avant les examens cette semaine, on était dans un bar assosiatif, "Chez ta mère", où il nous a fallu contribuer pour qu'on puisse acheter une boisson. Il y avait de la musique forte et trop de monde. Le weekend dernier, nous pouvions aller au Salon du Chocolat qui est très connu dans le monde. Là, on avait le droit de deguster quelques créations faites par des chocolatiers francais et regarder comme le chocolat est fait.

Lundi, le premier partiel était arrivé et j'avais trop peur à cause de la langue. A la fin, je crois que j'ai fait beaucoup d'efforts et maintenant il faut attendre les résultats. Mercredi, celui qui me ne laissait pas coucher les nuits, Marketing stratégique et comme j'anticipais, j'ai râté la première partie. Malgré le fait que j'ai revisé, je n'ai presque rien compris ou reconnu. C'est la raison pour laquelle j'ai deviné 90% des questions. Après, un partiel avec 9 pages à lire et 10 questions à répondre qui faisaient aussi partie de Marketing stratégique, on avait l'examen de Customer Relationship Management et j'avais oublié la plupart des informations ci-dessus. Après, nous sommes allées au musée à Toulouse pour un tour gratuit fait par une étudiants de Mirail (Toulouse 2). Du coup, je n'ai pas compris pourquoi elle nous racontait des histoires sur des chaises et fauteuils mais en outre, c'était bien.

Aujourd'hui, je suis heureuse que tout les partiels ont fini et que j'ai finalement recu l'argent de la CAF, après plusieurs lettres avec des documents à leur rendre.

Posté par Toulousainne à 14:27 - Permalien [#]


25 mars 2014

La fin est proche

me-park5PIC_1046

Le printemps au parc

me-park7

Le jardin japonais

 

PIC_1005PIC_0945

à Domme                                                                La bibliothèque de l'IUT

C'est la dernière semaine avant les examen et tout le monde semble d'être heureux, même les professeurs. J'avais les derniers cours cette semaine et pendant le bénévolat on a fais du progrès même si Christoph crit pour de l'aide. C'est toujours difficile d'avoir son attention mais j'y réussis heureusement. Hier, il y avait la Gala de TC mais je ne suis pas y allée parce que ça coûtais 29€ pour la nourriture et les boissons gratuite. A la place de ça, moi, Sascha et Silvia ont décidé de sortir à Ibar et puis à un bar où il y a un cours de salsa. Le cours n'était pas bien et du coup, 2 de mes partenaires sont "échappés". Après, je parlais d'autres personnes et c'était vraiment plus intéressant.

Posté par Toulousainne à 22:29 - Permalien [#]

18 mars 2014

Les vacances sont terminées

PIC_0988PIC_0992

à Domme

PIC_0997PIC_1020

PIC_1028

Moi avec le château près de Souillac
Moyenne

Avant de partir en Allemagne, je me suis postulée à un poste à Quadran, une quasiment nouvelle entreprise qui travaille avec les informatiques. Une heure d'après, j'ai reçu une invitation à un entretien le jour d'après. J'étais un peu nerveuse mais l'entretien s'est bien passé et à la fin, on m'a dit que c'était bien si l'on se reverra tout à l'heure. Donc, maintenant j'attends le remplissage de quelques documents et je peux commencer le travail en avril. Samedi, on a voyagé à Domme, une petite ville qui se trouve sur une colline. Dimanche, je me suis osée sur un vélo et nous avons passé un autre château près de Souillac.

En ce moment, quand je suis encore à Toulouse, j'ai passé une bonne journée dimanche en prenant du soleil dans le parc. Après, Olivia, Maria et moi sont allées à une soirée de Salsa. Pendant les vacances, je n'ai pas fait de travail comme je souhaitais. On a du travail à faire en collectif et j'ai rappelé les autres qu'il fallait commencer maintenant j'avais commencé à faire de la recherche et  j'ai écrit un email à notre professeur pour vérifier la structure demandée. Pour Saint Patrick, nous sommes allés à café pop, il y avait même dans les rues beaucoup de monde et quelques-uns n'avaient pas compris qu'en Irlande on ne porte pas de kilts.

Je me sens comme tous les étudiants: stressée à cause du temps des examens même si la météo nous invite à rester dehors. C'est la raison pour laquelle je travaillais presque toute la journée et puis, je suis allée à mon bénévolat où Emanuel m'a montré le lycée professionnel, un endroit de construction des murs, maisons et d’autres bricolages. Il fait semblance d’une prison, il y a des horaires quand on peut sortir et pour les internes les portent sont fermées à 19h du soir pendant la semaine. Apparemment, je vais travailler seulement avec Christoph, pour qu'il puisse améliorer son niveau d'anglais. Il ne voulait rien faire et il me fallait dire qu'on commençait et après je devais être très patiente parce qu'il ne pouvait pas se souvenir de ce que je lui avais appris la dernière foi. Je lui ai donc donné encore les réponses et essayais de renforcer du nouveau vocabulaire. Aujourd'hui, j'ai donné mon exposé sur la manifestation contre la coupe du mondial du football au Brésil. J'étais nerveuse mais ça c'est bien passé.

Posté par Toulousainne à 12:54 - Permalien [#]

26 février 2014

Allemagne, je viens

Pendant les deux semaines, je n’ai pas fait beaucoup et j'ai l'impression qu'après les premières semaines à l'étranger on s'habitue à la vie quotidienne. La semaine dernière, Valentina et moi, nous avons fait une quiche à fromage, lardons et tomates et pour la première fois, j'ai pensé que même moi, je peux cuisinier. Pendant le weekend je suis restée à Toulouse et en attendant que Alun arrivait, j'ai fait la fête comme toujours. 

PIC_0951PIC_0954

Un amphi-théâtre à l'IUT Paul Sabatier                                 Une chaîne de chenilles

Dans notre cours de Marketing, il faut nous savoir mille d'exemple pour ce que l'on apprend, mais que les exemples français. Impossible pour moi. Cette semaine on n'en aura pas car quelqu'un ne va pas être là. Bonne vacances.

Au début de vendredi soir, on est allé à une "house party" où je ne connais personne mais après peu de temps, on dansait et buvait ensemble. De plus, il y avait des gens qui se sont trop amusés en fumant. Puis, juste avant une heure du matin moi, Sascha et Silvia sont rentrées (ce que j'avais pensé) mais en réalité, on a cherché Jesus et les autres espagnoles au centre-ville qui célébraient son anniversaire. Je voulais rentrer chez moi et je demandais à plusieurs personnes s'il y avait un bus mais ils ont nié. Donc, il était presque 3h du matin, j'ai essayé de trouver le noctumbus. En faisant mon chemin, j'ai rencontré un jeune homme qui faisait le vélo. Je lui ai demandé mais il ne savait rien. Puis il m'a demandé d'où je viens et j'ai répondu "guess". Alors il a demandé: "Où est "guess"?". Je trouvais ça marron. A la fin, j'ai trouvé le stop et un jeune homme me parlait en français, il a détecté mon accent et me parlait en anglais. Le bilan, on rencontre trop de gens bizarres à 3h du matin.

 

PIC_0979PIC_0961

 Du bambou au jardin japonais                                  Moi avec un beret

 

PIC_0968PIC_0955

 Le jardin                                                                Une longue queue devant l'Entrecôte

Samedi on est allé au jardin japonais, très joli mais pas assez en fleur, à mon avis. Il n'y avait pas de cerisier. Lundi, on n'avait pas de cours à cause de maladie donc je suis allée à la Garonne. Il faisait chaud et du soleil, ce qui m'a donné envie de lire mon livre français dehors. Le soir, j'ai regardé 2 films, initialement américain, et j'ai presque tout compris. En plus, je travaillais à une histoire qui semble à une BD. Mardi, il fallait tout le monde qui n'a pas encore trouvé un stage allé à une heure d'information, mais en fait, on a écouté un prof qui nous a dit que l'on est pire que l'an dernier. Mardi soir, j'ai finalement commencé mon bénévolat à un lycée loin d'ici. Là, j'essaie d'aider des jeunes à apprendre l'anglais et je l'aime beaucoup. Après, Olivia nous a invité pour manger de la pizza ensemble et j'ai appris plein de choses sur les Etats-Unis.

comic1

Posté par Toulousainne à 16:23 - Permalien [#]

19 février 2014

Bonjour

 

PIC_0950PIC_0843

Quiche                                                                  Le magasin d'Apple à Toulouse

PIC_0900PIC_0902

 Saint Valentin au Chapeau Melon                           Le Château Fénelon


PIC_0924
PIC_0915

 Echange des livres                                                 Moi avec le Château 

PIC_0938PIC_0908

 Les directions de différentes villes                            Oies

 

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous écris parce que grâce à Jesus (un ami espagnol), on a découvert un bar où on mange et on boit tous ce qu'on peut pour uniquement 4€ les filles. Avant de sortir, j'ai rencontré deux femmes qui cherchaient quelques personnes chinoises. C'était gentil de converser car une de ces femmes était chinoise qui voulait l'apprendre grâce au fait qu'elle est grandie en France. Ce qui je trouvais énervant c'est qu'elles ont essayé de m'évangéliser et une des femmes m'a parlé en allemand parce qu'elle restait en Autriche pendant 6 mois. Cela m'arrive tout le temps.

 

Puis, moi, Olivia (mon amie américaine) et les anglaises plus les filles slovaques ont fait la fête, pas si long car on avait commencé à 19h. Le lendemain matin, je pouvais sentir l'alcool qui voulait me quitter. Heureusement, j'étais libre le lendemain. Le soir, je suis allée au cours de français et là, on a appris les vêtements et fait un peu de théâtre pour se divertir. Après, j'ai regardé un film de Tintin et Milou sur YouTube: http://www.youtube.com/watch?v=7_VGIdIYIuQ Je trouve qu'il y a nombreuses vidéos qui m'assistent à apprendre entendre et comprendre la langue française.

Vendredi il était le jour de Saint Valentin. Comme j'avais déjà dit oui à travailler à Souillac, je ne pouvais pas venir au cours de marketing stratégique. Alors, j'ai quitté la ville aux alentours de midi. Maintenant, j'achète mes billets moi-même, avec ma carte bancaire qui a de l’argent au-dessus après avoir cherché les horaires sur http://www.sncf.com/. J'ai aussi donné 2€ à un jeune homme qui essayait de ramasser un appui pour les handicapés: il ne pouvait pas parler, ne que respirer fortement.

Samedi, on est allé au Château de Fénelon où le cocktail, un mélange de vin rouge, vin noix et un autre ingrédient a été inventé. Il pleuvait et le château lui-même n'était pas ouvert. C'est pour ça, qu'on a fait la tour: il y avait des oies, des chevaux et même des châtaignes, on les a assemblées mais rien fait après notre retour. Puis, ce qui reste du château à Gourdon. Il y avait un vue formidable avec toutes les directions et les distances écrites sur un tableau.

Mardi soir, moi et Olivia ont allées à une réunion et un entraînement par l'Afev, mon bénévolat: http://www.afev.fr/index.php?page=fr_devenir_benevole. On a appris comment parler à son enfant que l'on garde/aide. Aujourd'hui, il faut encore aller au bar IBar pour bénéficier d'une soirée à un prix ridiculement bas.

 

 

Posté par Toulousainne à 15:32 - Permalien [#]

10 février 2014

La moitié, on y est presque arrivé-e

PIC_0881PIC_0886

Des macarons à Sarlat                                           Du foie gras préparé à la compétition de chefs de cusine

PIC_0846PIC_0818

 Un camion avec du graffiti                                      Le vue sur Toulouse

 

PIC_0891

Cupcakes au chocolat et sel

Ce qui j'ai réalisé, c'est que j'aime être seule. J'ai abordé ce thème avec un de mes colloquétaires. Il m'a dit qu'il faut passer du temps avec d'autres personnes et oui, je suis d'accord mais en fait cela prend beaucoup de temps pour trouver de vrais amis. Et j'ai déjà fait l'expérience de confier en quelqu'un et cette personne m'a utilisée. Alors, je me promène seule, j'arrive à trouver des choses à faire comme mon bénévolat qui commencera la semaine prochaine, j'espère. Là, j'ai rencontré Olivia qui est américaine mais sa mère, elle est française. C'est la raison pour laquelle son français est parfait. Je trouve que dans les instants où je suis un peu stressée car je veux parler bien, je fais les plus fautes. Mais elle est gentille et elle me souvient de mon amie qui m'aidait à améliorer mon français en première année, toutes les deux m'expliquent de nouveaux mots. Malheureusement, comme je pense, je n’arrive pas à m'en rappeler tous le temps. Elle voulait sortir ensemble, pour qu'elle puisse rencontrer une gamme des étrangers, mais en réalité on n'est pas.

De plus, je suis en train de chercher un stage pour les mois d'avril et mai. Un jour, Nolwena m'a envoyé quelques descriptions des produits d'une nouvelle entreprise pour moi à traduire d'anglais en allemand. Je l'ai fait et on m'a offert un stage pour faire du marketing et élargir le marché en Allemagne et en Autriche mais j'ai pas envie de seulement utiliser mon allemand tout le temps. C'est pour ça que j'en cherche un autre.

Mon père m'a proposée de joindre un chœur pour que je puisse continuer à chanter. Je trouve ça génial et on en a trouvé un mais il faut être pris après une audition. Cela ne me plaît pas du tout. J'ai toujours eu peur de chanter devant une audience même si je l'ai déjà fait. Alors, on va voir comment ça se passera.

En outre, j'ai décidé de rester à Toulouse et comme attendu de notre prof, on n'a pas eu mercatique stratégique.

Pour travailler un peu à mes aptitudes d'entendre et comprendre la langue française, je regardais 'Sous le Soleil de Saint Tropez', une série terrible! J'ai demandé à mes amis s'ils connaissaient quelque chose d'intéressant et apparemment il y a des séries comme 'Bref' (http://www.episodes-bref.com/Episodes/) que je trouve amusantes.

Maintenant il faut attendre et boire une tasse de thé comme on dit!

Une nouvelle semaine après un weekend de maladie. Maintenant, je me suis encore rendue compte que les tripodes des universités sont quasiment vides. Vendredi soir tout le monde (les étudiants d'Erasmus) voulaient sortir ensemble et on faisait la fête à la maison d'un des irlandais. Puis, le lendemain, je me sentais malade, j'ai regardé un film, essayé de lire en français, fait mes devoir pour lundi...pas trop de choses d'intéressant.

Aujourd'hui, il nous fallait travailler en groupe de 3 dans le cours de Développement de compétences relationnelles, on a parlé de nos expériences et un des autres devait écouter, demander des questions, reformuler et le troisième a pris des notes par rapport aux attitudes d'écoute que l'on a utilisées. Je trouve que je me débrouillais bien en parlant français et les autres m'ont parlé un peu de ce qu'elles font. Apparemment, la plupart des étudiants à Techniques de Commercialisation (TC ou Tech de Co) viennent de Toulouse, alors les Français aiment rester dans la ville où ils ont grandi-e-s. De plus, les activités favorites sont faire du shopping dans les magasins, des rendez-vous avec les amis et sortir. 

Pendant l'après-midi, il y avait Stratégique. A la place du cours magistral comme d'habitude, on pouvait écouter des entrepreneurs de Danone qui ont introduit l'entreprise et un an en alternance là-bas. En effet, il y avait 15 étudiants qui avaient un entretien juste après. Je le trouvais très intéressant et si cela avait été pour un stage de 8 semaines je me postulerais.

 

 

Posté par Toulousainne à 11:20 - Permalien [#]

16 janvier 2014

The beginning, not the end.

PIC_0809PIC_0822

 Au centre ville                                                        Deux policiers en faisant du cheval

PIC_0879PIC_0827

Truffes noires                                                         La place du Capitole avec la traduction en occitane

 

Arriving here in Toulouse wasn't too easy because I didn't even see Chloe. Just after worrying too much about how to get to the building I had to go to, I realised I could check the internet at the airport. Then, we finally met and I was taken to the building to register, hungry and no one was there. So Chloe decided we should go eat at subway. The first impressions of Toulouse were that it was triste and grey; we weren't even in the centre like I thought it would be, but at the outskirts of the city. Later I noticed that I had lost my phone - a great start for a semester abroad in a country where I don't know anyone, missing Preston. The next day, after a night of cold wind (the heater isn't working properly) on a high bed we saw the building in which we were going to have most of our classes, small and in need of renovation.

As Chloe told us, due to no student fees there was no money to renovate. Shortly after a tour where we came to meet some tutors whose names I am unable to recall, I had my first lesson: informatique. When I entered the room I felt insecure, being in a room where everybody knows each other except for me and there was no introduction of me being an Erasmus student by the teacher. Class started and we were told how to operate certain functions in Excel, I was lost in between a language which I could hardly understand and a subject which I almost failed at school. I decided to change within 5 min but tried my best to do all the activities required. Later, there was an Erasmus meets French student session and I had a short conversation with one girl, after that I didn't know what to do but when I was about to leave, I chatted to a girl who had spent a year in Preston. Then, I and the Slovakian girls went to eat in the cafeteria where we were told off for having neither our student card nor our certificate of arrival.


Later in the afternoon after registering, there is an awful lot of papers to fill in, I had my next class: strategic marketing. I sat in the back and the teacher had a microphone but due to the amount of chatting French students I could hardly understand a word she was saying. The only thing that intimidated me was her saying that we'd have to learn all these slides she'd put up on moodle by heart for the exam in 3 months.
Surprisingly, I have even fewer classes than in Preston, which I don't think will enhance my French skills. Therefore, I have decided I will try to find a part-time job to change this disadvantage.

I have opened a bank account too, thus it'll be easier for me to take money out of my bank account without being charged 5€ each time. Furthermore, I bought a 'carte pastel' for public transport, and then we had a look around Toulouse centre, walked inside Lafayette to see the skyline of the city, on top of the roof. Later, it was time to go shopping and the bus back was fuller than full, incredible. Now, after 3 days (it seems like weeks) have passed without internet at the flat, I seem to go crazy, starting to sing whilst washing my clothes with liquid soap in my sink. It's hard to be away from everyone you love and know and getting to know new people just so that you're not all by yourself for the next 6 months. Can't wait to go back now and it has only just started.

 


The first days are always the hardest; there are always ups and downs. Spending time with the 2 girls from Bratislava has been good, but I also want to get some French friends. Before this could happen, I went out to see Toulouse for myself: but I didn't get too far. I wanted to go to the library to take out some comic books and talk to my family so I stayed in town for only a few hours. Taking the metro in a foreign country was the first time for me all by myself but one thing the French do well is security, so no one can kill himself by jumping in front of the train. If only other countries would see and use this good invention. On the other hand, what they don't do too well is the internet. In the library, there is only about 10 PCs that can be used, the rest has to be brought in by students and when you want to take out a book, a person still has to stamp it. It was the last day of the week today and I finally talked to some French students who were really nice and some seemed to be interested in me. Besides that, class was too hard for me to understand and the homework given incredibly long. The text consisting of words I have never heard of, but I'm not the only one: even the others don't seem to be able to understand it. But now, we're off to explore the night life of Toulouse, well at least a bit: pub time.


I think that I now understand why Toulouse is called "La ville rose", because all the houses are red, just like in the UK. I went out to explore again, firstly to see the Garonne and a bridge which I had seen on photographs but at this time of year nothing seems to be special, the houses are red and all the trees are grey. An elderly woman asked me on the way if I had a Euro for her, but I denied and gave her 10c instead. I also saw a rather small Apple store with about 5 PCs on the outskirts of town, which proves their lack of being up-to-date when it comes to technology. Then I kept walking after taking some pictures and ended up in another part so I turned around and walked back, ended up in what I believe was the foreigner quartier just like China town in Manchester, just with all kinds of nationalities. Still lost, I made my way through to the Capitole, where I could see people demonstrating against Hun in Cambodia, then on to the "main street" where the sales had gone mad and in front of Foot Locker, there was a queue with people waiting to get in.


Back to university and almost no classes. Today, we had French class and it's not as I imagined but different to the French course I attended in June. No, here there are only 2 different levels: the beginners and people who know some French up to advanced. After introducing one another, we had to do group work but were put into groups randomly so we were speaking mostly English. We need to find the internship ourselves out of the ones that are advertised on the webpage, write our own CV and cover letter without any preparation now I'm glad that we've already done that at UCLan, so I just have to alter it according to the advertisement.

La première fois dans ma vie quand je ne voulais plus parler anglais est arrivée. Après une conversation avec un colloquétaire, j'ai pris la décision de supprimer l'anglais de mon cerveau pour quelques temps. Et voilà, je suis finalement allée au cours gratuit qui est offert par un groupe de jeunes pas loin d'ici. Apparemment c'est un projet de service de l'église aux adolescents qui veulent parler le français. Alors, les cours sont court mais je pense que j'ai appris plus là-bas pendant deux heures que dans les dernières 2 semaines. Ils sont très agréables et se revoient une fois par semaine ou plus pour faire des activités.


On Friday, I felt like a real French. I could participate in the for the UK quite uncommon event of students going home on Friday afternoon: packed metros and trains. On Saturday I made my way from Souillac to Sarlat with my "family" where we had the opportunity to watch a cooking competition, truffles and foie gras prepared by students of different colleges. It was amazing to see those and eating free croissants and chocolate outside. In the evening after having driven back to Souillac in the pouring rain and no road railing (too many car accidents happen there), we went to a place where you can create your own pizza. The following day, we made cupcakes with salt on top, unexpectedly they tasted really nice. I can feel how my head gets confused with English, German and French so I sometimes just say something in at least the two of them: franglemand!

Because everyone in Souillac is crazy about food, we had a dinner all together and everyone was just talking about catering. On Monday I even worked as a waitress again, even if only for a short time. I felt so nervous about serving 6 people, nothing compared to the 60 we did fairly often in one shift during the summer. In the evening it was time to watch The Wolf on Wall Street: in English but with French subtitles. I need to say: a good film but 3 hours may be just a bit too long although you don't notice it until you look at your watch. Now I'm back in Toulouse, where it's sunny but cold with the rest of my clothes from Germany.

And here we go again. Not too long ago I went to Souillac and it has been another week in France. Only one class: French. During this one week I cannot say that I have done or learnt as much as you would like to when you’re going to a foreign country. I seem to learn how to drink in bars with students – it was the official week of semester 2. So me and my friends went to a bar where people had numbers stuck to their T-shirts so you were able to send them a message, romantic? Weird? There to chat up someone? Almost no one took up this opportunity. Most of the people weren’t speaking French so I intended to separate myself from my “group” to find someone French. I started chatting to the guy who had organized this event but I didn’t want to disturb him, I felt weird too, just walking up to someone I don’t even know, to just talk. Back to the group I got myself a drink. Too easy you may think; nobody is interested if you’re above 18 so you’re not asked for ID. An advantage for a lot of the teenagers you see around town but anyways. I personally find the alcohol here too expensive, maybe because I usually don’t drink. My drink was way too sweet, very sickening. Then I went to the bar where some guys asked me to drink with them and I did and practiced French!

On Thursday, the French class was as usual but we had to act this time. We were given a situation and a random word to use and had to act for 2min. I was scared but apparently mastered it well, thanks to the creativity that had saved me from failure. On Friday (it was the cultural week, organized by first-years), it was raining heavily, we were supposed to have Marketing but everyone from my course decided to attend the last event of this week, so class did not happen. I feel like I have lost a whole week of nothing but then I went again to Souillac on Friday, trying to do some of my homework, but I failed. Sometimes I think that French is just too hard and reading has never been one of my strengths. Even today in personal development our lecturer put me on the spot after I hadn’t understood a situation he explained. Very embarrassing for me.

 

Il y a longtemps que j'ai écrit mais la semaine dernière, beaucoup de choses se sont passées. Alors, pour commencer, je me suis postulée à un bénévolat qui s'appelle Afev où je voulais bénéficier de 2 heures de français chaque semaine en faisant quelque chose d'informatique. On m'a contacté parce qu'apparemment il faut donner son numéro de téléphone pour se vraiment inscrire. Malheureusement, je ne suis pas encore arrivée à m'occuper d'un nouveau numéro car je n’ai personne à appeler et comme j'ai fait l'expérience, il faut donner une copie de sa carte d'identification. C'est la raison pour laquelle 3 différentes personnes m'ont contacté à cause du même problème. Lorsque je suis arrivée où on m'a dit  d'aller, personne ne savais rien de mon arrivée et je suis rentrée chez moi.

Jeudi, comme je me suis inscrite pour le diner avec les anciens étudiant de Tech de Co à l'IUT (http://www.techdeco.fr/actualites-50.html). On m'a emmené au restaurant où je pouvais faire la connaissance d'autres étudiants d'IUT et ceux qui ont réussi à trouver un bien boulot, par exemple travailler comme chef de marketing pour Canon. On a été séparé en groupes de 4 personnes, 2 étudiants et 2 adultes. Dans le mien il y avait un prof et une femme d'affaires. Au départ, une femme nous a raconté et expliqué certaines stratégies de marketing et puis, il fallait penser à une entreprise, ses défis, les solutions et nouvelles idées. En effet, on était vraiment créatif avec notre exemple de la lutte contre les smartphones.

Le vendredi, j'ai eu mercatique stratégique et ce qui se passait pendant la semaine c'est moi, qui essayait de conquérir les devoirs et qui n'y a pas réussi. Comme je suis devenue de plus en plus stressée par le fait que je semblais de ne pas y arriver, j'ai désespéré. Lorsque l'heure de vérité est arrivée, je paniquais mais une colloquétaire m'a assurée que personne ne les a faits. Notre prof n'est pas notre meilleur fan, donc elle n'était pas heureuse quand on n'avait pas les réponses pour les questions suivantes. De plus, à peu près la moitié n'était pas intéressé donc elle a décidé qu'on n'aura plus de cours si personne ne lui envoie pas qu'ils veulent travailler.

Puis, je suis allée à Souillac et j'ai travaillé samedi soir pour pouvoir rembourser les frais du train. En retour à Toulouse, j'ai pris un intercité et ce qui je ne savais pas c'est qu'il faut réserver. Cela m'a coûté 10€ de plus et je n'étais pas heureuse car ce train-là n'a que eu 10 minutes plus tôt que l'autre. 

 

Posté par Toulousainne à 18:01 - Permalien [#]